Prenez soin de vous avec le sourire !

Eaux du robinet, de source ou minérale en bouteille : quelle eau boire pour profiter de ses bienfaits ?

Quelle eau choisir dépend de nombreux critèresL’eau représente 60 à 70% du poids corporel d’un adulte. Elle est donc essentielle au maintien de l’équilibre de notre corps ! Elle apporte les minéraux, véhicule les nutriments jusqu’aux cellules, véhicule les déchets hors du corps.

Bien choisir son eau de boisson dépend de plusieurs facteurs : qualité, budget de consommation, conscience écologiste, besoins personnels …

Il est parfois complexe de savoir laquelle choisir pour profiter de tous ses bienfaits sur notre santé : minérales, de source ou du robinet ? Chacun a ses préférences et un rapport à l’eau complètement différent des autres selon son âge, sa constitution, son hygiène de vie et son activité physique, ou encore les conditions climatiques dans lesquelles il vit. Les conseils suivants sont donc à adapter en fonction de votre propre situation !

Quelle quantité d'eau boire ? Quelle quantité d’eau devons-nous boire ?

Pour rester en bonne santé, nous devons apporter à notre corps entre 35 et 40ml d’apport hydrique par kilo de poids et par jour, liquides et solides confondus pour un adulte et 120ml par kilo et par jour pour un nouveau-né.

La quantité que nous devons boire dépend donc de notre poids, des conditions climatiques et de notre activité physique et de l’apport hydrique de ce que vous mangez. En général entre 1L et 1,5L par jour pour un adulte en bonne santé s’avère être un bon objectif pour assurer une hydratation maximale du corps.

Je ne parle ici que de l’eau pure. La prise de thé, tisane, café, alcool… est effectivement un apport hydrique, mais ces boissons n’ont pas le même impact sur nos cellules que l’eau.

L’envie de boire est également un facteur important, face auquel nous ne sommes pas tous égaux. Elle diminue naturellement en fonction de l’âge : il convient donc de trouver des moyens faciles pour se rappeler de boire de façon régulière tout au long de la journée.

Un verre d’eau pris toutes les heures assure ainsi la quantité nécessaire pour maintenir le bon fonctionnement de l’organisme. Pour vous rappeler de boire toutes les heures, vous pouvez vous créer des rappels sur votre téléphone portable ou utiliser des applications dédiées comme Aqualert (mais il en existe sûrement d’autres) qui vous permettront de suivre votre consommation quotidiennement.

Comment choisir la bonne eau ?

Au robinet

La qualité de l'eau du robinet dépend des régionsLa qualité de l’eau du robinet varie beaucoup en fonction des régions, des villes, voire même des arrondissements où vous vivez ! Vous pouvez avoir des différences de provenance (eaux souterraines, de rivières potabilisées ou un mixte des deux) mais aussi de traitement, jouant mécaniquement sur sa composition.

Pour y voir plus clair, les municipalités mettent généralement à notre disposition des informations précieuses sur la qualité et la composition de l’eau sur leur site internet. Si vous n’arrivez pas à trouver l’information, vous pouvez, en France, consulter le site officiel solidarites-sante.gouv.fr qui répertorie toutes les analyses d’eau potable de toutes les municipalités françaises.

L’eau du robinet contient de nombreux éléments aux proportions variables. Leur seul élément commun est le chlore, qui est depuis quelques années en forte augmentation sur notre territoire suite à la mise en place du plan Vigipirate.

Pourquoi utilise-t-on du chlore et de l’acide hypochloreux dans l’eau du robinet ?

Le chlore et ses dérivés sont de puissants désinfectants qui vont éliminer au contact de l’eau les micro-organismes comme les virus, les bactéries, les parasites ou les algues.

Ils sont indispensables pour protéger l’eau des bactéries et des virus. Hélas, l’acide hypochloreux a aussi une forme très proche de l’eau !

Notre organisme prend alors l’acide hypochloreux pour de l’eau et le laisse passer à travers la membrane de sa cellule, bloquant toute production d’enzyme et la tuant très rapidement, alors que le rôle de l’eau est au contraire de l’aider à vivre.

Quels sont les effets du chlore sur notre corps ?

Le chlore et ses dérivés agissent sur les virus et les bactéries des organismes vivants. La chloration se fait à la source, en dose suffisante pour s’assurer que l’eau reste potable tout au long des conduits de la source jusqu’au robinet.

Le chlore et ses dérivés sont donc présents dans la composition de l’eau que l’on boit. Ils vont ainsi agir sur les bactéries de notre organisme et plus particulièrement sur notre flore intestinale.

Bien que présents en dose infime, le chlore et ses dérivés génèrent un dysfonctionnement sur le long terme : ils impactent de façon lente et prolongée l’équilibre de notre flore intestinale en diminuant ses fonctions essentielles et en favorisant l’apparition de troubles digestifs.

Ils augmentent également la perméabilité de nos cellules. Ces dernières voient alors leur capacité de filtration réduite, ouvrant le passage aux éléments indésirables qui vont les encrasser petit à petit. Une cellule encrassée ne peut alors plus fonctionner normalement !

Notre utilisation de l’eau du robinet ne s’arrête pas à la boisson. La cuisson, les bains, les douches, le lavage des dents… toutes ces pratiques quotidiennes ajoutées à la boisson, augmentent l’absorption de chlore et de ses dérives par notre organisme posant sur des années, des problèmes de santé.

Les alternatives au robinet

les filtres contiennent du charbon actif en poudre qui permet d’éliminer le chlore et ses dérivésLes filtres

Il convient de regarder les caractéristiques de filtration de chaque marque.

Sous forme de carafe filtrante ou de filtre à apposer directement sur le robinet, les filtres contiennent du charbon actif en poudre qui permet d’éliminer le chlore et ses dérivés, mais aussi certains pesticides non solubles dans l’eau et quelques résidus médicamenteux. Certaines carafes éliminent en plus les nitrates si elles possèdent une résine échangeuse d’ions.

Les filtres à osmose inverse sont plus efficaces que les filtres classiquesSi votre budget le permet, vous pouvez choisir des filtres à osmose inverse, qui se branchent généralement sous l’évier. Plus efficaces que les filtres classiques, ils permettent de filtrer 97% des nitrates, 98% des pesticides, 99% du plomb et la plupart des résidus de médicaments !

Pour profiter de tous les bénéfices de l’eau filtrée, celle-ci doit être consommée rapidement et conservée en bouteille au réfrigérateur. En effet l’absence de chlore l’expose à nouveau aux bactéries et virus présents dans l’air.

Les filtres doivent également être changés régulièrement pour conserver une efficacité maximale. Il est préférable de ne pas dépasser la période d’utilisation recommandée car ils peuvent vite devenir des nids à microbes. Nettoyez également souvent votre bouteille.

eau de source, eaux minérales, quelle différence ?Les eaux minérales et les eaux de source

Ces eaux en bouteilles soulèvent plusieurs problématiques. Tout d’abord, l’impact écologique de leur conditionnement : est-il nécessaire de produire des bouteilles en plastique à base de produits pétroliers pour boire ? Chacun possède sa propre opinion et choisira en conscience.

Ensuite, les conditions de stockage des bouteilles en entrepôts ou en plein soleil peuvent altérer leurs propriétés : une eau en bouteille stockée longtemps va “floconner”, c’est à dire que ses molécules vont s’agglomérer et tomber au fond de la bouteille. Pour contrecarrer cet effet, je vous recommande de tapoter fortement sur le fond de la bouteille avant de la consommer. Cela permettra ainsi de séparer les molécules et de les dynamiser !

Le problème du chlore ne se pose pas avec l’eau en bouteille. En revanche, celui de sa minéralité est important.

Les eaux minérales

L’appellation “eau minérale” fait l’objet d’une reconnaissance légale par l’État. Elle doit posséder des qualités thérapeutiques reconnues par l’Académie de médecine en France.

Le choix d’une bouteille d’eau minérale se fait en fonction de la carence en minéraux que vous souhaitez combler. Boire une eau minérale est un acte thérapeutique, précis et limité dans le temps, qui répond à un déséquilibre spécifique.
En fonction du déséquilibre à corriger, l’utilisation d’une eau non adaptée peut engendrer des problèmes médicaux graves. Citons par exemple les eaux riches en sodium, contre indiquées pour les problèmes d’hypertension, ou les celles riches en calcium, déconseillées pour les calculs rénaux.

Si votre minéralité est bonne, un apport supplémentaire fera travailler inutilement votre foie et vos reins en éliminant le surplus dont votre corps n’a pas besoin. L’eau minérale est donc une eau de cure qui ne doit pas être bue au quotidien sur le long terme !

Les eaux de sourceLes eaux de source

Elles répondent simplement aux critères de potabilité et n’ont pas besoin d’une reconnaissance thérapeutique auprès de l’Académie de médecine.

Certaines d’entre elles peuvent être fortement minéralisées. Il est essentiel d’étudier les étiquettes pour connaître les proportions des différents éléments contenus dans l’eau choisie pour bien faire son choix, d’autant plus qu’une même marque, sous une même appellation, peut commercialiser une eau issue de sources différentes.

L’indication de la minéralité de l’eau se trouve sur chaque étiquette des bouteilles sous la mention « résidus à sec à 180° C». Les proportions sont exprimées en milligramme par litre (mg/l). Pour un individu en forme, un résidu à sec inférieur à 100 mg/l est un bon choix pour ne pas surcharger l’organisme en minéraux.

L’apport de minéraux doit se faire en premier lieu par une alimentation riche en végétaux, fruits et légumes crus, céréales complètes, fruits secs ou encore noix.

A l’inverse, une eau minérale totalement déminéralisée serait néfaste ! Le corps a besoin de minéraux pour fonctionner. S’il n’en trouve pas dans l’eau car celle-ci est trop déminéralisée, il va puiser dans ses réserves pour compenser.

L’eau gazeuse est généralement plus riche en minéraux que l’eau plateEau plate ou eau gazeuse ?

Les remarques précédentes s’appliquent également sur l’eau gazeuse. Celle-ci peut être gazéifiée naturellement ou artificiellement. Elle comporte dans les deux cas du gaz carbonique ou du dioxyde carbone créateurs d’ une pétillance qui apporte un certain plaisir à la dégustation.

L’eau gazeuse est généralement plus riche en minéraux que l’eau plate. On y retrouve notamment du bicarbonate aux propriétés antiacides qui facilitent la digestion et le transit.

Comme toutes les eaux fortement minéralisées, les eaux gazeuses doivent être consommées ponctuellement pour éviter l’apparition de ballonnements néfastes pour les personnes ayant un intestin fragile. Vérifiez bien la teneur en minéraux (sodium, calcium ou encore magnésium) pour ne pas surcharger votre organisme et consommez-les de façon ponctuelle en fonction des apports répondant à vos besoins ! Dans le cas d’aérophagie ou de problèmes de digestion, pensez à l’huile essentielle de menthe poivrée ou à l’essence de citron.

S’hydrater doit se faire tout au long de la journée, de préférence par petite quantité et en dehors des repas.Comment boire ?

S’hydrater doit se faire tout au long de la journée, de préférence par petite quantité et en dehors des repas. Le circuit de l’eau dans l’organisme est extrêmement rapide. Le corps ne peut donc en traiter qu’une quantité modérée à chaque fois. L’absorption de grande quantité en une prise ne permettra pas au corps d’en récupérer les éléments et fera travailler les reins inutilement pour évacuer le surplus.

De nombreuses personnes compensent une mauvaise mastication en buvant nettement plus que nécessaire. Boire de grandes quantités d’eau pendant les repas aura pour conséquence de noyer le bol alimentaire, provoquant alors une dilution des différentes substances chimiques produites par notre corps et diminuant ainsi leur action digestive.

A contrario, ne pas boire assez, oblige notre corps à chercher l’eau partout où il le peut, notamment dans les selles, ce qui est une des premières causes de constipation.

En résumé : boire de l’eau est vital pour notre santé ! Je vous recommande de boire en moyenne de 1 à 1,5l par jour, par petites gorgées, tout au long de la journée et plutôt en dehors des repas.

Buvez de préférence une eau sans chlore et avec une minéralité faible (résidu à sec inférieur à 100) et n’oubliez pas que les eaux plus minéralisées, y compris gazeuses, doivent être consommées en cures ponctuelles.

Bonne hydratation à tous !

 

Important ! Ces informations sont communiquées à titre informatif et non pas professionnel. Elles n’ont pas pour vocation à remplacer une visite médicale et un diagnostic personnalisé réalisé par un expert de santé tel un médecin, seul à même de le réaliser légalement et d’effectuer des prescriptions adaptées à votre situation médicale et votre situation particulière.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le ! Cela nous aidera à en écrire d'autres ! Et cela intéressera surement vos amis !

104 Partages
Partagez103
Tweetez
Enregistrer1
WhatsApp
Email