L’Huile Essentielle de Rose de Damas : la quintessence aromatique

|

L'huile essentielle de rose de damas aux multiples vertus thérapeuthiques

Cette grande dame des huiles essentielles est rare et précieuse, autant pour ses effets thérapeutiques que pour son parfum unique et exceptionnel. Pendant que les parfumeurs l’utilisent pour sublimer leur création, elle enrichit puissamment l’univers des cosmétiques par ses vertus cicatrisantes et régénérantes de la peau. Également tonifiante générale et apaisante, elle soigne le corps et l’esprit des hommes aussi bien en aromathérapie qu’en olfactothérapie

Savoir bien choisir son huile essentielle de rose de Damas

Elle s’utilise avec modération car elle fait partie des huiles essentielles les plus onéreuses au monde. En effet, il faut entre 3 et 5 tonnes de pétales, soit 3 à 4 millions de fleurs, pour produire 1 litre d’huile essentielle. Son prix oscille de 80 à 140 euros le flacon de 5 ml.

Petite particularité, l’huile essentielle de Rose de Damas se fige en dessous de 12 degrés. Elle redevient liquide à partir de 22 degrés. En tenant simplement le flacon dans la main pour la réchauffer, elle se refluidifie. À bonne température, son aspect est fluide et sa couleur de jaune pâle à jaune orangé.

Lors de sa distillation, l’eau évaporée est récupérée. Cette eau florale de rose ou eau de rose est bien différente de l’huile essentielle. Il s’agit d’une eau, légèrement parfumée à la rose avec des propriétés thérapeutiques douces. À utiliser par exemple pour se nettoyer la peau du visage ou soigner une peaux irritée …

Une Absolue de Rose n’est pas une Huile Essentielle.

Il existe au moins deux façons d’extraire les arômes des pétales de roses : la distillation à la vapeur d’eau et la technique de l’enfleurage. La distillation à la vapeur d’eau est la seule qui produise l’huile essentielle complète car elle subit le processus de transformation propre au passage dans l’alambic.

La technique de l’enfleurage, elle, produit une substance nommée « absolue ». Les pétales de roses sont jetés dans un corps gras (graisse) légèrement chauffé au bain marie pour qu’ils s’y infusent. La graisse est ensuite filtrée à travers des tissus. La pommade obtenue est diluée avec de l’alcool afin que les molécules aromatiques s’y dissolvent. L’alcool évaporé laisse place à un liquide : l’absolue. L’absolue ne peut être utilisée en aromathérapie. Elle peut être intéressante en olfactothérapie et en parfumerie.

Contre-indications et Précautions d’emploi de la Rose de Damas

Attention

Contre indications

  • Aucune à dose physiologique.
  • De manière générale : ne jamais mettre d’huiles essentielles dans les yeux, les oreilles ou sur les muqueuses.
  • Demander toujours l’avis d’un spécialiste pour un usage en interne.

Précautions d’emploi

  • À utiliser de préférence diluée à 5% (ex : 5ml d’huile essentielle de Rose pour 95ml d’huile de Jojoba) dans une huile végétale. Utilisation pure possible après avoir effectué un test cutané.
  • Avant une application, effectuer un test cutané au creux de votre bras pendant quelques heures, afin de prévenir toute réaction allergique.
  • Femme enceinte ou allaitante : autorisée sans excès.
  • Enfants : à partir de 3 mois avec une posologie adaptée.
  • En diffusion, onéreuse il paraît plus approprié de l’utiliser sur la peau. Si vous souhaitez la diffuser, rappelez-vous simplement que les animaux domestiques doivent pouvoir quitter la pièce de diffusion s’ils le souhaitent. Vous pouvez également lire notre guide sur les huiles essentielles à utiliser avec votre diffuseur, vous y trouverez bien d’autres idées !
  • Pour une utilisation à plus ou moins long terme : faire des pauses thérapeutiques : 2 jours / semaine ou 1 semaine / mois.

Pour un usage parfaitement adapté à votre situation, demandez l’avis d’un spécialiste. N’hésitez pas également à lire notre guide des huiles essentielles pour plus d’informations sur leurs usages.

La rose de Damas au service de votre peau

La rose de Damas au service de votre peau

Cléopâtre utilisa l’huile essentielle de Rose pour parfumer son corps et même les voiles de son navire afin de séduire l’homme qu’elle désirait, le général Marc Antoine1.

La Rose de Damas est utilisée depuis la nuit des temps pour parfumer, soigner le corps et l’esprit des hommes tout au long de leur vie. Son huile essentielle est parmi les plus précieuses et s’utilise avec sagesse et délicatesse.

L’huile essentielle de Rose de Damas resserre les tissus et lutte contre le relâchement cutané. Ses propriétés astringentes régénèrent et équilibrent les peaux vieillissantes ou abîmées, blessées, asséchées ou bien suintantes… Elles soignent les états de dégénération cutanée comme les couperoses, rides et ridules, ptôses.

→ en application locale, pour redonner jeunesse, vitalité et douceur à votre peau (visage ou autre) : mélangez 15 gouttes d’huile essentielle de Rose de Damas et 5 gouttes d’huile essentielle d’Hélichryse Italienne dans 50ml d’huile de Jojoba. Appliquez ce mélange quotidiennement. Si vous n’aimez pas l’odeur de l’Hélichryse, préparez le mélange uniquement avec la Rose.

Vous pouvez aussi verser les huiles essentielles directement dans 50ml de votre crème habituelle, de préférence biologique. Testez au préalable le mariage des parfums.

Astuce : pour optimiser votre soin, avant application, nettoyez votre peau avec une eau florale : Rose de Damas ou de Mai (Centifolia) ou autres selon vos goûts.

en application locale, utilisez le même mélange pour améliorer l’aspect d’une cicatrice, même ancienne.

Quelques autres astuces pour votre peau : utilisez une éponge Konjac et lisez nos articles sur les huiles essentielles de Patchouli et d’hélichryse italienne.

La rose de Damas pour désinfecter et cicatriser

L'huile essentielle de Damas désinfecte et cicatrice

Antihémorragique et cicatrisante, l’huile essentielle de Rose de Damas est aussi une remarquable anti-infectieuse et anti-bactérienne à large spectre. Elle est tout indiquée dans le soin des petites plaies, coupures, boutons, petites irritations, aphtes, gingivites…

pour désinfecter et cicatriser une petite plaie, ou calmer des irritations, pour assainir et cicatriser des boutons de fièvres ou d’acnés… appliquez le même mélange que cité ci-dessus (uniquement avec une huile végétale douce : jojoba, amande douce…) 1 à 2 fois par jour sur la zone concernée.

Astuce : adoucissez votre budget en remplaçant l’huile essentielle de Rose de Damas par les huiles essentielles de Palmarosa ou de Géranium Rosat qui contiennent aussi beaucoup de monoterpénols bienfaisants pour la peau. À utiliser de la même manière. Pour l’effet anti-vieillissement pensez également à l’huile essentielle de Patchouli.

La rose de Damas comme tonique général et sexuel

L'huile essentielle de rose de Damas au service de votre libido !

Baisse d’énergie et de moral, asthénie sexuelle, frigidité, perte de libido… La Rose de Damas, neurotonique et aphrodisiaque féminin, aide à retrouver la joie et les plaisirs de la vie avec douceur et efficacité.

en inhalation, directement au flacon ou une goutte (diluée ou pure) déposée à l’intérieur des poignet ou des coudes à respirer aussi souvent que nécessaire.

en massage, diluez environ 10 à 15 gouttes d’huile essentielle de Rose de Damas dans 30ml d’huile de Jojoba, et faîtes-vous massez un peu de ce précieux mélange sur l’ensemble du corps (attention à ne jamais appliquer d’huile essentielle sur les muqueuses). Pour retrouver le moral, si vous êtes seule, appliquez-vous le mélange au creux du cou, sur la poitrine et le ventre et ajoutez éventuellement une goutte d’huile essentielle de Jasmin pour que le paradis soit total.

Pour la perte de libido, Dominique Baudoux propose cette formule : 0,3ml de Rose de Damas, 0,1ml d’Ylang-Ylang dilués dans 10ml d’huile végétale de Noyaux d’Abricot, à appliquer « sur le point réflexe utérus (2 doigts en dessous des « fossettes » du bas du dos) et sur la face interne des poignets pour procéder selon la méthode olfacto »2.

La rose de Damas : rééquilibrante nerveuse et psycho-émotionnelle

L'huile essentielle de rose de Damas ets tout à la fois tonifiante et apaisante

Angoisse, stress, nervosité, dépression, maladie, fin de vie, agressivité… Sentir l’huile essentielle de Rose de Damas est un moyen olfactif agréable de se relier à soi, de retrouver son équilibre émotionnel et sa connexion au coeur. Elle peut nous accompagner par exemple dans les moments de séparation avec un être cher ou pour faire le deuil d’un amour perdu…

Elle peut aussi être d’un grand soutien pour les personnes en fin de vie et les malades en soins palliatifs, en les apaisant et les sécurisant.

Enfin, en agissant directement sur les récepteurs nerveux ciblés, elle participe également à calmer les troubles du comportements comme l’agressivité, la violence, la haine.

en inhalation, directement au flacon ou une goutte (diluée ou pure) déposée à l’intérieur des poignets ou des coudes à respirer aussi souvent que nécessaire.

en massage, diluez environ 10 à 15 gouttes d’huile essentielle de Rose de Damas dans 30ml d’huile de Jojoba, et massez par exemple les mains d’une personne en fin de vie, ses pieds ou son dos… Pour vous-même, massez-vous le cou, les avants-bras…
Pour l’agressivité, ajoutez au mélange 5 gouttes de Nard de l’Himalaya ou d’Encens Oliban.

en application locale, appliquez 3 gouttes du mélange sur le plexus cardiaque.

Astuce : pas de Rose de Damas sous la main ? Une bonne huile essentielle de Lavande Vraie est également une excellente alliée pour l’apaisement et l’équilibre nerveux. Vous pouvez également essayer le Rescue en Fleurs de Bach.

Son origine : LA Rose des Grands Parfumeurs

La rose de Damas est également utilisée pour la composition de parfum

Aujourd’hui plus de 40 000 variétés de roses et rosiers sont répertoriées. Pourtant seules la Rose de Damas et la Rose Centifolia servent à la production d’huile essentielle.

Le Rosier de Damas rosa x damascena trigintipetala représente 90% des essences et absolues produites. Il est également appelé Rosier Ancien de Kazanlak, du nom de la ville bulgare située dans la célèbre Vallée des Roses. Sa culture en Bulgarie correspond à 80% de la production mondiale. Les autres pays producteurs sont la Chine, la Turquie, l’Iran et l’Inde. La Rose de Damas aurait été importée au XIIIème siècle de Perse en Europe lors de différentes croisades. Elle serait le fruit de l’hybridation de la Rose Pâle rosa centifolia et de la Rose de Provins rosa gallica3 .
Le Rosier de Damas est un arbuste buissonnant, de la famille des Rosacées, d’1m50 d’envergure et d’1m80 de haut soit la taille d’un homme. Vivace et vigoureux, sa croissance est rapide. Il se développe sur des sols profonds et fertiles, plutôt frais et très ensoleillés et a besoin de place pour s’exprimer. Il est sujet au gel si l’hiver est trop rigoureux. Sa floraison est abondante, une seule fois, en été, de juin à juillet. Ses roses sont semi-doubles, un peu lâches, larges de 6 à 7 cm de diamètre, rassemblant 30 pétales rose pâle, d’où son nom de trigintipetala, « trente pétales » en latin. Lorsque la corolle est totalement ouverte, un joli coeur d’étamines jaune d’or apparaît. Un Rosier Damascena vit environ 50 ans et peut être productif en huile essentielle à partir de sa troisième année jusqu’à ses 28 ans4 .

Le Rosier Cent-Feuilles rosa x centifolia ou Rosier de Provence est la deuxième espèce productrice d’huile essentielle de rose. Ses fleurs se nomment également Rose de Mai, Rose Chou, Rose de Hollande. Il est cultivé en France, au Maroc et en Egypte. Vers le XIème siècle, le célèbre médecin et philosophe persan Avicenne aurait distillé pour la première fois des roses, vraisemblablement la Rose Centifolia5.

Aujourd’hui, entre les deux, l’huile essentielle de Rose de Damas reste la plus recherchée, aussi bien dans l’univers des parfumeurs, des cosmétiques qu’en olfactothérapie et en aromathérapie. Certainement car elle révèle à la distillation une des plus nobles huiles essentielles, à la fois fine, subtile, délicate et à l’odeur persistante… Le parfum de ces roses, précisément étudié, révèle plus de 400 constituants. Il est fort, agréable, et s’imprègne durablement dans les fleurs séchées ou fanées.

En latin,  rosa damascena. Rosa évoque sémantiquement la rosée, la pluie, l’eau, source de vie et de régénérescence comme nous en parle Jutta Lenze (heilpraktiker et aromathérapeute) dans son livre « Les huiles essentielles féminines ». Damascena fait référence à la ville de Damas en Syrie dont elle serait originaire et où elle pousse encore spontanément. Cette rose légendaire est très riche en huiles essentielles.

Pour la petite histoire, en 2008, le Béta-Damascénone a été identifié comme odorant principal dans le whisky irlandais « bourbon du kentucky »…  

L’étude poussée des composés chimiques olfactifs de la Rose de Damas « Trigintipetala » a marqué un tournant dans l’industrie des parfums : ces molécules, à l’origine de senteurs très différentes, ont permis aux parfumeurs de donner à leurs créations une personnalité unique. À titre d’exemple, on peut citer « Poison » (Dior, 1985), riche en damascénone, un composé olfactif remarquablement puissant.

Composition de l'huile essentielle de rose de Damas

Composition Biochimique de la Rose de Damas

Le Parfum du Damascénone

Tout d’abord, l’odeur caractéristique de la Rose de Damas, provient, selon différentes études, dont celle de Ohloff6, à 70 % du Béta-Damascénone, à 20 % du Béta-Ionone, à 4 % du Citronnellol et à 4 % de l’Oxyde de Rose.

Ainsi, bien qu’ils ne dépassent pas plus d’1% de sa composition totale, les Béta-Damascénone et Béta-Ionone, petits et puissants sont, selon l’échelle d’unité-odeur de Ohloff, à 90 % de l’origine du parfum de la Rose. Ils sont même utilisés comme marqueur de qualité pour déterminer une bonne huile essentielle de Rose de Damas…

Leur famille biochimique est celle des Composés Azotés, (que l’on retrouve aussi dans les huiles essentielles de Jasmin, Néroli, Patchouli…), rares, très odorants, aux vertus calmantes nerveuses, le Béta-Damascénone est également antihistaminique7.

La Puissance Curative des Monoterpénols et des Hydrocarbures

Ensuite, ce sont principalement les Monoterpénols qui la composent entre 60 à 80% avec le Citronellol, le Nérol, le Linalol et le Géraniol (ces deux derniers la rendent proche des huiles essentielles de Géranium Rosat et de Palmarosa). Les propriétés des Monoterpénols confèrent à l’huile essentielle de Rose de Damas de remarquables vertus cutanées, équilibrantes et régénérantes de tous types de peau. Elle peut hydrater les peaux sèches comme asséchées et cicatriser les tissus qui en ont besoin. Elle sait stopper les petits saignements. Les Monoterpénols lui apportent également de puissantes actions antivirales, fongicides et bactéricides.

Toutes ces actions thérapeutiques sont renforcées par la présence des Hydrocarbures Saturés ou Alcanes, avec les Nonadécanes de 10 à 17%, et des Hydrocarbures Insaturés ou Alcènes, avec les Nonadécènes de 10 à 16%. Ces molécules aromatiques de la famille des Hydrocarbures ont des propriétés anti-septiques, toniques et stimulantes8. Dérivés paraffiniques, ils peuvent être à l’origine du point de solidification de l’huile essentielle de Rose de Damas en dessous de 12°.

L’Apport Thérapeutique des autres Composés

On trouve également dans la rose de Damas :

  • les Esters, de 3 à 5%, comme l’Acétate de Géranyle, aux actions calmantes, régulatrices du système nerveux autonome, « anti-chagrin »… ;
  • les Sesquiterpènes, de 2 à 3%, comme le Farnésol, anti-inflammatoires, décongestionnants veineux et lymphatiques… ;
  • les Phénols Aromatiques, 1%, comme l’Eugénol, antibactériens et anti-infectieux puissants ;
  • les Phénols Méthyl-Éthers, 1%, comme le Méthyl-Eugénol, anti-spasmodiques neuromusculaire ;
  • les Oxydes, 1%, avec le Rose Oxyde, aux qualités multiples dont stimulants du métabolisme cérébral… ;
  • et enfin : les Cétones, Acides, Monoterpènes (D-limonène), Aldéhydes, Composés Azotés (vus plus haut avec le Damascénone) sous forme de traces.

De la richesse moléculaire de l’huile essentielle de Rose de Damas naît cette huile précieuse aux mille vertus thérapeutiques, tant sur les plans physiques qu’émotionnels. Certains la nomment « gardienne de l’intelligence du coeur ».


Important ! Ces informations sont communiquées à titre informatif et non pas professionnel. Elles n’ont pas pour vocation à remplacer une visite médicale et un diagnostic personnalisé réalisé par un expert de santé tel un médecin, seul à même de le réaliser légalement et d’effectuer des prescriptions adaptées à votre situation médicale et votre situation particulière.


Quelques sources supplémentaires

  • « Les huiles végétales » de Chantal et Lionel Clergeaud – page 61 – éditions Douce Alternative Amyris,  2008.

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur les étoiles pour voter !

Note moyenne : / 5. Nombre de votes :

  1. Etude chimique et statistique de la composition d’huiles essentielles d’origans (Lamiaceae) cultivés issus de graines d’origine méditerranéenne. Chimie organique. Université Blaise Pascal – Clermont-Ferrand II, 2007 – Gilles Figueredo. https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00717749/document []
  2. « Aromathérapie » de Dominique Baudoux, éditions Dunod, collection Les nouveaux chemins de la santé – page 446 – octobre 2017. []
  3. « Aromathérapie » de Dominique Baudoux, éditions Dunod, collection Les nouveaux chemins de la santé – page 443 – octobre 2017. []
  4. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3586833/ []
  5. http://medarus.org/Medecins/MedecinsTextes/avicenne.html []
  6. Étude de Ohloff : http://www.leffingwell.com/rose.htm []
  7. « Traité d’Aromathérapie Scientifique et Médicale – Les Huiles Essentielles » de Michel Faucon – Page 150 – éditions Sang de la Terre, 3ème édition, juin 2017. []
  8. « L’aromathérapie exactement » de Pierre Franchomme et Daniel Pénoël – Pages 114, 115, 120, 121 – éditions Roger Jollois sorti en 2001. []
pulvinar sem, consectetur ante. at Praesent